vendredi 25 juillet 2008

La fin d'une aventure extraordinaire!

Le temps passe très vite et plus de trois semaines se sont écoulées depuis la fin de notre pèlerinage! Nous y avons pensé pendant cinq ans, l'hiver dernier a été dédié à se préparer et "bingo" c'est fini!! C'est presque comme si nous avions rêvé ce périple. Mais les souvenirs sont encore frais dans notre mémoire et les gens qui nous demandent des questions se rendent vite compte que ce voyage a été très spécial pour moi et Arlette.

Vous vous êtes sûrement aperçus par les photos et les reportages de ce blogue qu'Arlette et moi avons été des compagnes de voyage idéales. Elle m'a aidé en Espagne puisqu'elle avait sa connaissance de la langue; je n'aurais pas eu la confiance de continuer sans elle. J'ai pu lui aider en portant plus de bagages, ce qui lui a permis de pouvoir continuer de marcher. Nous sommes revenus du voyage amies et confidentes pour la vie.

Merci à tous les gens qui nous ont suivi sur ce blogue, qui ont été des lectrices et lecteurs loyaux. Les commentaires et courriels que nous avons reçus étaient très appréciés.

Merci à ceux et celles qui ont contribué aux Sociétés Parkinson d'Ottawa et du Québec. Il y'a dorénavant plus de gens qui sont informés à propos de cette terrible maladie.

Michèle

jeudi 24 juillet 2008

Le retour à la vie normale

Et la grande question: est-elle si normale que je le crois?????

Je suis très contente d'être de retour et d'avoir retrouvé mon chez-moi, mes ami(e)s et bientôt ma famille.

Mais il me manque quand même les gens extraordinaires rencontrés au hasard des jours, des sentiers et des gîtes, les grands espaces, les paysages à couper le souffle, la présence quotidienne de Michèle et le beau silence de la marche.

Je suis certaine que je vais repartir faire le même genre de "marche". Je vais d'abord régler mes problèmes de pieds et identifier le "où" et le comment, car je ferai transporter le gros de mon bagage afin de diminuer le poids à porter; mais je veux retrouver cette sensation spéciale qui est de voyager à pied. On voit tellement plus le détails qui nous entourent. Patience Arlette,ça va venir.

En attendant, je vous embrasse toutes et tous et je vous remercie de votre présence morale et virtuelle tout au long de notre longue marche.

Je vais continuer mon blogue personnel; vous pourrez donc me suivre à l'adresse suivante

http://pelerine.blogspot.com/

Arlette

jeudi 10 juillet 2008

Notre Compostela


Bonjour,

Oui, nous sommes encore là. L'effet du décalage horaire est terminé, mais le retour se fait "progressivement".

Voici donc ce fameux document, la Compostela, que nous avons reçu comme pélerines puisque nous avons prouvé, par notre Crédentiale, que nous avions bien marché au moins les 100 derniers kilomètres du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. On en a fait 1500!!!

Notre document est en latin et grâce à Yvan Lepage, un ami qui nous a quitté pendant mon absence, j'ai pu aussi avoir mon nom en latin "Arlettam". Heureusement qu'Yvan nous les avait traduit avant notre départ, car dans leur grand livre de noms en latin, Michèle y était mais Arlette n'existait pas!

Merci Yvan. Nous te dédions notre Compostela toute rédigée en latin!

Je ne suis pas sure que les athlètes ont un plus beau sourire que nous ou sont plus fiers que nous quand ils recoivent une médaille lors d'une grande compétition, n'êtes-vous pas d'accord? On va l'encadrer.

Une amie m'a demandé si je pouvais résumer ce Chemin en une phrase. Voici une première ébauche:

"Des rencontres extraordinaires, des paysages à couper le souffle, un dépassement personnel à plusieurs niveaux, une amitiée solidifiée et le merveilleux silence de la marche qui peut t'amener si loin en toi, à la fois dans tes souvenirs et dans ton avenir".

Bonne fin de semaine. On vous parle du retour "à la réalité" dans quelques jours.

Arlette


mardi 1 juillet 2008

Santiago de Compostela




As all Spanish cities, this is a city for pedestrians. There is a large historical centre where the Cathedral, museums and cloisters are situated and lots of pedestrian walkways.

It is interesting to sit and watch the pilgrims arrive on the Prazza de cathédrale, mixed in with local people going about their business and tourists. When we arrived on Sunday, it seemed to me that there were only pilgrims around. I did not notice other people. It was an all important moment for us!

Even after having walked and climbed and descended paths, roads and sometimes what seemed like river beds along the way, being in a city with hills and steps everywhere is exhausting! This morning I went to the local market. There is the usual indoor stalls for meat, fish and dairy products and like all European markets, the chickens come plucked but with their heads and claws. There were farmers' stalls, many selling hot peppers. There was a whole stall of salted cod and other fish and of course all the seafood you can imagine including octopus which you will find on almost all menus. Arlette ordered it one evening. It arrived complete in her plate as if it were alive! She claims it was delicious. She hasn't ordered any since.



Tomorrow we fly to Paris and Thursday we fly back home. This has been an extraordinary experience but I can't wait to be back home!


Michèle

Des statistiques pour vous

Avant de parler statistiques, je voudrais vous dire que je n'ai pas encore réalisé, après presque 3 jours, que c'est fait: On a fait le Chemin de Saint Jacques de Compostelle! Je ne sais toujours pas si on étaient innocentes ou simplement inconcientes du défi lorsqu'on est parties.

Comme a si bien dit Gaston lorsqu'il m'a un jour décrite: je suis un peu comme un poisson à qui on demande si l'eau est froide et qui répond, " quelle eau?". Ca doit aussi s'appeler "adaptation-innocence".

Je vous dirai donc plus tard ce que je ressens après ce long trajet et cette unique expérience; unique car je n'en ai jamais eu une autre comme ça et parce qu'elle va rester unique- je ne refais pas mon sac à dos la semaine prochaine...

Je vous parlerai aussi du plaisir qu'on a eu à retrouver, à Santiago et devant la cathédrale, des gens avec qui on avait progressé.

--------------------------
Bon mes statistiques maintenant. Jason, vérifie bien mes chiffres car j'ai une gang de chums qui vont le faire!

1. J'ai perdu environ 4 kg soit 4,000gr. Sur 1350 Km, ça fait 3.7 gr le Km sur 72 jours... On appelle pas ça un régime rapide!

2. Le Camino, à partir du Puy en Velay est supposément de 1511 km. Alors, même avec les 160 km que j'ai sautés en tout et partout, on a quand même fait les 1500 km avec tous les détours pour voir des églises, pour trouver les gîtes, restos et épiceries.

3. Le nombre de pas maintenant, vous savez le nombre de fois que tu mets un pied devant l'autre... Mes pas sur le Camino devaient être d'environ 60 cm au max chacun, i.e. 1660 pas par Km.
Pour fin de calcul, disons que j'ai marché 1375 km (je sais, c'est différent des chiffres d'en haut mais ça ne me tente pas de recommencer mes calculs.. ;-)), ça fait 2.25 millions de pas. C'est là que je ne suis pas certaine qu'on avait bien évalué le projet...

4. L'encensoir, le fameux Botafumeiro! bien on l'a vu en action ce matin et on a des vidéos. A l'époque il servait à atténuer les odeurs des pèlerins qui arrivaient à la cathédrale après ce long périple; aujourd'hui le prêtre a dit qu'il servait a apporter les prières des pèlerins vers Dieu.

De toute façon, il mesure 1.5 m et pèse 53 kg. Au moment où sa vitesse est au maximum, il "vole" a 68km/h avec un angle de 82e de la verticale. Ca prend 8 hommes pour le lever, le faire partir et le maintenir! Impressionnant!!!!

On était sous son passage, car on avait évalué hier où était la meilleure place pour s'assoir. Bien, croyez le ou non, Michèle s'est baissé la tête, au cas où!!! j'ai malheureusement pas filmé ce bout là... hihi
----------------

Je vous embrasse. Notre vol pour Paris est demain pm puis vers Montréal, jeudi. Ce soir nous mangeons avec les cousins de Gilbert et Noella.

xox
Arlette



video

Qui suis-je

Ma photo
Nous voilà deux femmes à la retraite prête à passer à la prochaine étape de notre vie. Ce pèlerinage nous donne l'opportunité de vivre des changements dans nos vie.